Week end Val d'Isère

L'article du Contact n°95 de Chloé Garçon.

Après nous avoir offert l'occasion de découvrir lors des précédentes saisons les domaines skiables de L'Alpe-d'Huez (Vaujany), des Deux-Alpes et de Chamonix, le CE de l'Onera a décidé de nous emmener cette année à Val d'Isère, ou tout simplement Vâââl comme on dit là-bas.

Depuis que nous les pratiquons, ces petits week-end organisés par le CE font partie des bons moments de l'année. D'abord, nous découvrons à chaque fois des nouvelles stations de ski bien souvent prestigieuses. Cette année, avec Vâââl, son fameux espace Killy et sa non moins fameuse face de Bellevarde, nous sommes servis. Ici, pas de tire–fesses, non, cela ferait trop vulgaire. Pour monter en haut des pistes, on prend le funival, sorte de "space mountain" pour stations huppées. Les villas et les magasins sont cossus.

Ensuite, il y a la pratique du ski. À la maison, nous choisissons nos jours de sortie. Nous faisons les "difficiles". Avec les week-end du CE, pas le choix. Le jour J, il faut y aller avec parfois, comme cette année, l'obligation de skier dans des conditions mémorables. Les souvenirs, c'est cela que l'on vient chercher. L'année dernière, le dimanche matin, j'avais vu le Mont Blanc apparaître rayonnant au milieu du ciel bleu. Cette année, le dimanche matin, pas de risque de voir un seul sommet. Le vent et la neige sont au rendez-vous. J'ai la cagoule vissée autour du visage. Rien ne dépasse. Par -16°C au milieu d'une bourrasque de vent, à travers la buée qui recouvre mes lunettes, j'assiste à un événement rare : Julot enfile des gants !

Enfin, il y a l'ambiance. Quand on part le samedi matin, on n'a qu'une angoisse : se retrouver le soir dans une chambrée avec un gros ronfleur. Nous avons de la chance, on nous a attribué une chambre que pour nous quatre. Le samedi soir, nous sommes à table avec les Rey et les Vallon. N'étant pas bien dans mon assiette, Patrick me propose un remontant à 80°. Pendant ce temps, Philippe fait admirer sa jolie topette de Chartreuse à la tablée. Noémie et Eglantine sont parties dans la chambre s'organiser une bataille de polochons.

A la télé, les Jeux Olympiques démarrent. La France bat l'Italie en Rugby. Vivement l'année prochaine !

Chloé GARÇON